Actu. réseau

Recherche

Recherche Avancée

Décembre-Janvier

Réference : 229
Afficher les autres fiches de Adeline
Présentation
Création de la fiche : 2008-11-28
Espèce : Chou-fleur
Nom du cultivateur : Erwan Rousseau
Lieu de culture : 2008, Kermaria-Sulard (Côtes-d'Armor, 22)
Origine de la variété :
Finistère nord.
Provenance de la semence :
Cultivé depuis trois générations dans cette localité des Côtes-d'Armor. Cette souche est arrivée du Léon (Nord Finistère) avec le grand-père du paysan actuel.
Nom du rédacteur : Adeline François
Intérêt de la variété :
Chou-fleur à pomme blanche très légère, à grain fin mais peu dense, bien adapté pour donner en plein hiver.
méthodes de sélection : Population
Nom latin de l'espèce : Brassica oleracea var. botrytis
Description générale
Description morphologique / botanique globale :
Pomme à grain très fin et léger, souple.
Feuilles du milieu en tire-bouchon, qui recouvrent bien la pomme en tournant et la protègent de l'eau.
Agronomie :
* Son grain léger lui confère une bonne capacité de réaction face au froid qui peut survenir à sa période de maturité : en cas de gel, sa pomme dégèle plus rapidement qu'un chou-fleur à pomme dense et dure, qui va rester gelée 3 jours et pourrir.
* Semis en pépinière en avril-mai ; repiquage sur une terre bien fumée vers le 14 juillet ; 2 binages (août puis septembre-octobre) ; buttage fin octobre-début novembre ; récolte en décembre-janvier, échelonnée sur 5-6 semaines. On peut également les récolter sur une durée plus limitée, sur 3 semaines, mais « ce n'est pas le but ».
* Sélection :
Une vingtaine de choux sont sélectionnés sur les ~3000 pieds, d'après :
- la longueur de tige (trop haute, ils tombent, trop basse, leur pomme est salie par la terre)
- l'inclinaison des feuilles (le plus droites possible)
- la couverture par les feuilles
- la forme de la tête (bien arrondie pour ne pas l'entailler en coupant le chou et pour qu'elle rentre dans les caisses)
- la santé des feuilles, qui doit être exemplaire
- l'absence de « chitounes », ces petites feuilles logées dans les lobes de la pomme et qui lui donnent un mauvais goût
- l'absence de « mousse », de minuscules avortons de fleur apparaissant en cas de coup de chaleur, qui confèrent aussi à la pomme une amertume désagréable... etc.
Le moindre défaut gardé sera amplifié à la culture suivante, c'est pourquoi il faut examiner l'intégralité du plant qui doit être entièrement sain, des racines aux feuilles.
« C'est important qu'il y ait plein de populations de choux chez plein de paysans différents pour en échanger les semences », car la sélection des choux-fleurs se fait sur énormément de critères : forme et taille de la pomme, couverture par les feuilles, résistance au froid, à la chaleur, longueur des feuilles... D'où l'importance de disposer de choix dans les souches.
Synonymie / Etymologie :
Ce chou-fleur tire son nom de sa période de récolte.
Il existe dans la région du Léon plusieurs choux-fleurs baptisés selon ce principe : choux-fleurs J-F, F-M... Certains sont affublés en supplément du nom de la famille de paysans d'où est originaire la souche.
On peut semer toutes ces variétés quasiment le même jour : repiquées successivement, elle donneront des choux de manière échelonnée, de novembre jusqu'à juin.
Description technique
nopic
Creative Common - Some Rights Reserved